Archives du mot-clé Auteurs francophones

Gérard Lépinois, Le hasard et la mort

 

Le hasard et la mort couvertureLe hasard et la mort, et non, Le hazard et la mort ; ne pas oublier non plus le « d » à la fin qui renvoie à l’adjectif « hasardeux », ou encore au verbe « hasarder ». Quant à « la mort », attention de ne pas l’écrire, « maure », car c’est là le nom des habitants de l’ancienne Mauritanie, ou encore d’éviter l’orthographe « mord », car c’est là le verbe mordre. Bref, soyez un lecteur rigoureux, c’est important pour la compréhension de ce livre, d’autant qu’il n’est pas si simple à lire. Mais tout aussi important, laissez vous aller et goûtez au plaisir de la faute, en lisant ou en écrivant un peu en travers, ce titre emblématique de l’auteur, Gérard Lépinois.

Continue reading

Benoît Rivillon, Autrefois Outrebois

Autrefois Outrebois CouvertureNon, Autrefois Outrebois n’est pas un hommage au concept vendeur « d’outre-noir » du peintre Pierre Soulages, et cela est une bonne chose. Autrefois Outrebois n’a que faire de la peinture, puisque, de fait, le livre s’intéresse à exprimer et à tisser la musicalité d’un petit village Picard, « Outrebois ». Village qui se vide… son cimetière se remplit, village sans musique et situé à 7 km de Doullens, au bord du fleuve l’Authie. Fleuve qui « sépare les gens du sol de ceux du sous-sol ; c’est-à-dire les paysans des mineurs ; la Picardie du Nord-Pas-de-Calais. »

Continue reading

Tous les hommes sont mortels / Simone de Beauvoir

Tous les hommes sont mortels

Ce roman de Simone de Beauvoir, qui commence maintenant à dater un peu, puisqu’il a été publié en 1946, développe avec force le thème de l’immortalité. La quatrième de couverture, très sobre, annonce la couleur avec ces deux petites phrases : « Si l’on nous offrait l’immortalité sur la terre, qui est-ce qui accepterai ce triste présent ? demande Jean-Jacques Rousseau dans l’Emile. Ce livre est l’histoire d’un homme qui a accepté. » Néanmoins, le roman est bien plus qu’une simple histoire d’un homme immortel. Adressé à Jean-Paul Sartre, ce roman totalement tissé par le courant philosophique que l’on nomme « existentialisme », est autant magnifique que noué d’une profonde tristesse que je trouve finalement bien agaçante.

Continue reading

Be-Bop ; Un soir au club / Deux romans de Christian Gailly

Be-Bop

Voilà deux romans de l’auteur français Christian Gailly : Be-Bop et Un soir au club ; tous les deux publiés dans la sobre et belle collection de poche des « Editons de Minuit ». J’avoue être un peu mélancolique en écrivant ces lignes ; maintenant assis devant mon ordinateur, je découvre avec douceur que c’est toujours à regret que l’on quitte l’écriture de Christian Gailly. Sensation étrange, se séparer d’une écriture comme s’extirper de son bain pour frémir à la fraicheur.

Un soir au club

Continue reading

La grande à bouche molle / Philippe Jaenada

la-grande-a-bouche-molle couverture

Non terminé ! Premier livre non terminé de mon site et première lecture de l’auteur français Philippe Jaenada avec son troisième roman paru en 2001, La grande à bouche molle.  Pour autant, pas de déception particulière puisque je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Le roman était là, à portée de main, alors je l’ai saisi pour essayer. Résultat, je me suis arrêté vers la page 250, le livre en compte un peu plus de 370. Pas d’animosité particulière, simplement une lassitude persistante lors de la lecture qui m’a fait lâcher le bouquin. Et comme je pense qu’il est aussi important de parler des livres que l’on ne termine pas, je compose alors ma petite critique afin d’essayer de comprendre ce qui s’est passé.

Continue reading