Archives du mot-clé Acide Arc-en-ciel

Acide, Arc-en-ciel / Erri De Luca

Après Le jour avant le bonheur, et après Le contraire de un, voici le moment de clore ce triptyque sur l’auteur Italien Erri de Luca en parlant de son livre Acide, Arc-en-ciel. Décidément, j’avoue avoir de la difficulté avec l’auteur, mais pourquoi diable Acide, Arc-en-ciel est-il si difficile à lire ? Le propos est intéressant et donne envie d’en savoir plus, certains passages sont magnifiques, empreints d’une poésie minérale, solaire, terrestre, une poésie de la matière qui donne corps aux personnages ; mais alors, nous nous perdons totalement dans cette lecture, tant et si bien qu’il peut être difficile de rouvrir le livre pour le continuer ; n’ayez crainte, je l’ai tout de même terminé.

Certainement, je ne conseille pas le livre aux lecteurs débutants car il faut s’y accrocher à l’arc-en-ciel. Il n’est pas celui d’une contemplation sereine alors que l’averse fait place au soleil, lever la tête et rêver, pas de cela ici, il s’agit plutôt de se confronter directement à la réfraction, la réflexion et la dispersion des radiations qui produisent l’arc-en-ciel lui-même. Terminé le phénomène optique vive le corps à corps. Le corps, un grand corps ouvert et peu couvert au monde, on pourrait presque faire un lien avec la philosophie de Merleaux Ponty tant les corps d’Erri de Luca apparaissent comme fondateurs de la conscience. Si ce n’est qu’avec Erri de Luca, la conscience on s’en fiche un peu, c’est la virilité de l’affrontement avec la matière qui compte, l’effritement, la sueur du travail ouvrier, la sueur du missionnaire ; c’est aussi l’échange avec la matière, une participation étrange à la manière du personnage principal qui entretient une relation étrange avec les pierres de sa maison qu’il ne quitte pas.

Continue reading