Anthologie de la poésie japonaise classique

Anthologie de la poésie japonaise classique couvertureAcheté le dimanche à 50 cents dans un vide grenier, puis lu dans la foulée l’après-midi, et enfin critiqué ce lundi même, voici donc ce nouvel ouvrage : Anthologie de la poésie japonaise classique, édition de G. Renondeau, chez NRF Gallimard. J’avais déjà posé mes yeux sur de telles anthologies, mais cette lecture intégrale est une première, me contentant précédemment à n’en lire que des passages, que le hasard de mes doigts en ouvrant les pages, venait sanctifier la portée de l’écrit. Comme si lire de la poésie japonaise revenait à lire son horoscope quotidien. Là maintenant, c’est plutôt l’étonnement qui me gagne, et en voici les raisons.

Continue reading

Diderot, pour tout savoir

Diderot pour tout savoirC’est d’un livre assez singulier dont je vous parle aujourd’hui, un livre qui vient de sortir et qui est édité par la maison d’édition, Les Cahiers de l’Égaré. Je dis « livre », mais c’est en fait un véritable projet que vous avez là. Un projet collectif, littéraire et philosophique, qui met en réflexion et qui met en jeu, la figure emblématique de ce philosophe des lumières, Diderot, pour le tricentenaire de sa naissance, (il est né à Langres, le 5 octobre 1713). 

Continue reading

Gérard Lépinois, Le hasard et la mort

 

Le hasard et la mort couvertureLe hasard et la mort, et non, Le hazard et la mort ; ne pas oublier non plus le « d » à la fin qui renvoie à l’adjectif « hasardeux », ou encore au verbe « hasarder ». Quant à « la mort », attention de ne pas l’écrire, « maure », car c’est là le nom des habitants de l’ancienne Mauritanie, ou encore d’éviter l’orthographe « mord », car c’est là le verbe mordre. Bref, soyez un lecteur rigoureux, c’est important pour la compréhension de ce livre, d’autant qu’il n’est pas si simple à lire. Mais tout aussi important, laissez vous aller et goûtez au plaisir de la faute, en lisant ou en écrivant un peu en travers, ce titre emblématique de l’auteur, Gérard Lépinois.

Continue reading

Benoît Rivillon, Autrefois Outrebois

Autrefois Outrebois CouvertureNon, Autrefois Outrebois n’est pas un hommage au concept vendeur « d’outre-noir » du peintre Pierre Soulages, et cela est une bonne chose. Autrefois Outrebois n’a que faire de la peinture, puisque, de fait, le livre s’intéresse à exprimer et à tisser la musicalité d’un petit village Picard, « Outrebois ». Village qui se vide… son cimetière se remplit, village sans musique et situé à 7 km de Doullens, au bord du fleuve l’Authie. Fleuve qui « sépare les gens du sol de ceux du sous-sol ; c’est-à-dire les paysans des mineurs ; la Picardie du Nord-Pas-de-Calais. »

Continue reading

Amertumes / Jean-Baptiste Cigogneau (auto-édition)

amertumesJe viens donc de terminer le dernier livre de Jean-Baptiste Cigogneau. Si son livre est intitulé, Amertumes, je dois dire que l’on n’en ressort pas amer, plutôt les papilles encore fraiches d’une surprise agréable. Amertumes est composé d’une vingtaine de petites nouvelles qui sont, non seulement bien sympathiques, mais en plus, elles dialoguent assez bien pour produire ainsi un véritable ensemble littéraire. Cet ensemble est prenant et élégamment écrit. Le style, même s’il peut être dure et familier, se trouve être néanmoins accueillant. Grand point négatif comme nous allons le voir : les positions politiques.

Continue reading